counter create hit Jean-Michel Basquiat 1960-1988 : La force explosive de la rue - Download Free eBook
Ads Banner
Hot Best Seller

Jean-Michel Basquiat 1960-1988 : La force explosive de la rue

Availability: Ready to download


Compare
Ads Banner

42 review for Jean-Michel Basquiat 1960-1988 : La force explosive de la rue

  1. 5 out of 5

    Patrick Martel

    (Lu en anglais. Basquiat : 1960-1988, The Explosive Force of the Streets) Ce n’est pas le premier livre sur Basquiat que je regarde ou feuillette, mais c’est le premier que je lis du début à la fin, sans perdre un seul mot, y compris les descriptions et notes qui accompagnent les nombreuses illustrations. D’emblée, il convient de préciser que je suis un fan fini de l’œuvre du jeune peintre (je dis jeune parce qu’il est mort à 27 ans, en 1988). Son art, un art de rage et de rébellion, me fascine d (Lu en anglais. Basquiat : 1960-1988, The Explosive Force of the Streets) Ce n’est pas le premier livre sur Basquiat que je regarde ou feuillette, mais c’est le premier que je lis du début à la fin, sans perdre un seul mot, y compris les descriptions et notes qui accompagnent les nombreuses illustrations. D’emblée, il convient de préciser que je suis un fan fini de l’œuvre du jeune peintre (je dis jeune parce qu’il est mort à 27 ans, en 1988). Son art, un art de rage et de rébellion, me fascine depuis longtemps et je ne me lasse nullement d’en savoir plus sur l’artiste, mais aussi sur la création du catalogue et de son évolution artistique. C’est cette approche qu’emprunte l’auteur, Leonhard Emmerling, dans ce merveilleux ouvrage. C’est par les créations que la ligne du temps est habilement tracée. C’est par elle que le lecteur parcourt les années où Jean-Michel Basquiat a évolué de graffitiste (SOMA) à peintre- illustrateur, toujours innovateur et singulier. L’auteur présente également un portrait formatif du tournant pécunier qu’a pris l’art dans les années ’80. Les artistes se sont transformés en créateurs-en-série pour répondre aux demandes du marché, aux commandes placées par les galeristes. Les œuvres sont vendues avant même d’être réalisées. L’artiste est tenu de fournir. « Buying art was chic and art became an object of investment, just like shares in stocks. … Art became part and parcel of lifestyle.” J’ai adoré ce livre dans lequel Basquiat n’est ni héro, ni martyr, mais simplement un ARTISTE. En bonus, comme c'est le cas pour la plupart des publications TASCHEN, la présentation est de grande qualité.

  2. 5 out of 5

    Gabriela Campos

  3. 5 out of 5

    Flora

  4. 5 out of 5

    Thomas D'Aoust

  5. 5 out of 5

    Ewout

  6. 4 out of 5

    chams

  7. 4 out of 5

    Margo

  8. 5 out of 5

    Rebecca Taylor

  9. 5 out of 5

    Leo_s

  10. 5 out of 5

    Bram Groenteman

  11. 4 out of 5

    Kaila

  12. 4 out of 5

    Will Stotts-Jr

  13. 5 out of 5

    _fra.Nce.Sca

  14. 5 out of 5

    James Giorgio

  15. 4 out of 5

    Moune

  16. 4 out of 5

    Thibault

  17. 4 out of 5

    Darrien C.

  18. 5 out of 5

    Abraham Benjumea

  19. 5 out of 5

    Valéria

  20. 4 out of 5

    Emilija Filipenkovaitė

  21. 4 out of 5

    Rui Gonçalves

  22. 5 out of 5

    Jim Nowhere

  23. 4 out of 5

    Vikki Brennan

  24. 4 out of 5

    btru

  25. 5 out of 5

    Tomma

  26. 5 out of 5

    Edu

  27. 5 out of 5

    Adeline

  28. 4 out of 5

    Jean-François

  29. 5 out of 5

    Colin

  30. 4 out of 5

    Dominik Zillinger

  31. 4 out of 5

    Estelle

  32. 5 out of 5

    January

  33. 5 out of 5

    Armando Blancas

  34. 4 out of 5

    Jenie Ekka

  35. 5 out of 5

    Victoria

  36. 5 out of 5

    Pauline Richard

  37. 5 out of 5

    Kaitlyn

  38. 4 out of 5

    Nacho Del Valle

  39. 4 out of 5

    Jose Alarcon

  40. 5 out of 5

    Pauline

  41. 4 out of 5

    Kate Dee

  42. 5 out of 5

    lilly

Add a review

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Loading...
We use cookies to give you the best online experience. By using our website you agree to our use of cookies in accordance with our cookie policy.